x

Le Semi-Marathon Valence progresse dans sa sélection élite pour aspirer à de nouveaux records du monde

31 juillet, 2019

Le Semi-Marathon Valencia Trinidad Alfonso EDP, qui détient les records du monde pour masculin et féminin, veut continuer à se démarquer au niveau international comme la course la plus rapide, c’est pour cette raison que l’Organisation travaille intensément dans la sélection d’athlètes d’élite avec des conditions optimales pour battre les temps mondiaux.

Telle est son objectif, elle offrira 70 000 euros de prix en plus des récompenses prévues par le Règlement, aux athlètes qui signent de nouveaux records du monde masculin ou féminin, ainsi qu’un bonus de 30 000 euros supplémentaires si le vainqueur obtient un temps inférieur à 58:00 chez les hommes, ou un temps inférieur à 1h04:30 chez les femmes.

Concrètement, le Semi-Marathon de Valence a déjà clôturé le recrutement du Kenyan Stephen Kiprop, auteur du meilleur temps mondial de l’année en semi-marathon (58:42), et de l’Ethiopienne Sembere Teferi (1h05:45).

Kiprop avait mis en garde contre sa qualité en 2018, année au cours de laquelle il a remporté trois victoires en semi-marathon aux Pays-Bas et en République tchèque, en plus d’être cinquième l’an dernier à Valence avec 59:21 ; mais c’est en 2019 qu’il s’est fait connaître en gagnant à Ras Al Khaimah avec 58:42 devant les étoiles internationales de la distance. Il a 20 ans et il se concentre sur la victoire ou bien se rapprocher à Valence du 58:18 établit par son compatriote Abraham Kiptum, sanctionné provisoirement par l’Athletics Integrity Unit.

Jemal
Jemal Yimer au Semi-marathon Valencia 2018

Sembere Teferi, pour sa part, est une coureuse qui combine piste et bitume, et qui a réalisé son meilleur temps en 2019 également à Ras Al Khaimah (1h05:45). Le 17 juillet dernier, elle a couru 10 000 m en 30:45.14 lors des « trials » éthiopiens, et s’est qualifiée pour le Mondial de Doha, donc elle se trouve au bon moment de sa carrière. Dans son cas, elle devra améliorer le 1h04:51 réalisé par Joyciline Jepkosgei en 2017.

Marc Roig, entraîneur de l’élite internationale du Middle et du Marathon de Valence, a déclaré que « nous allons démarrer à un rythme record du monde chez les hommes et les femmes, et aussi avec plusieurs candidats possibles chez les deux sexes.                                  Évidemment, nous devons être prudents, et le climat, l’approche tactique et l’état de forme de chacun décidera du résultat. Mais nous travaillons dur pour construire une édition mémorable, et pour que le 27 octobre, Valence attire toute l’attention de l’athlétisme ».

Nouvelles connexes

Politique de cookies
Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. Si vous êtes d'accord avec cela, appuyez sur ACCEPTER. Si vous ne le faites pas, le site Web pourrait ne pas charger toutes ses fonctionnalités. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de cookies en cliquant sur le lien.

Acceptez